samedi 17 août 2013

Front national : réflexes identitaires




Le Front national a accompli une remarquable mutation ces dernières années. L’accession à la présidence de Marine Le Pen laisse entrevoir un parti rénové attirant un électorat issu de nouveaux horizons. 

Cependant ces évolutions s’accompagnent d’une faible inflexion idéologique. En effet, les positions doctrinales du parti frontiste évoluent peu et le thème de l’Europe en est l’illustration éclairante. Cette stabilité de vues des leaders frontistes se caractérise par un scepticisme à l’égard du projet européen. La défiance vis-à-vis de l’Europe s’inscrit dans une rhétorique populiste tendant à rejeter les élites politiques dirigeantes. 

Organisée autour du thème de la nation en péril, ses leaders agissent en tant qu’entrepreneurs d’insécurité en verbalisant les malaises sociaux et en exprimant les peurs sous-jacentes, en modelant le réel autour d’un univers menaçant : mondialisation, immigration, islam…

source de l'image

Plan

1. Le renouveau frontiste
2. Un changement de façade
3. Populisme et « Européisme »
4. L’Europe du péril
5. La protection de la nation en danger
5. L’immuable euroscepticisme du Front national sur fond de peur du déclin

Accéder GRATUITEMENT à la version grand public en version pdf

Consulter l’intégralité de l'article dans le volume n° 1066 de la Revue politique et parlementaire

Pour citer l'article :
Pierre Berthelet, "Front national : réflexes identitaires", Revue politique et parlementaire, n° 1066, janvier-mars 2013, p. 258-273.



retour au sommaire de securiteinterieure.fr

securiteinterieure.fr
LE site de référence sur la sécurité intérieure


page principale :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

remarques et suggestions à formuler à securiteinterieure [à] securiteinterieure.fr

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.